Catégorie : Français

  • springbok.social

    springbok.social

    Sur mon temps libre j’essaie d’apprendre le Rust. Totalement en dilettante, je suis les tutoriels officiels du livre en ligne qui a d’ailleurs été traduit en Français, ce qui ne gâche rien !

    Et pour me motiver à apprendre ce nouveau langage pour moi, je me suis aussi trouvé un petit projet qui a pour objectif de créer ce que j’appelle un « Moteur du Fediverse bas niveau »… ou rien d’autre qu’une application qui implémentera le protocole ActivityPub, mais sans devenir une énième brique à empiler sur d’autres logiciels !

    L’idée, très expérimentale & sans prétention, c’est de comprendre les rouages à bas niveau d’une application capable de converser sur le Fediverse. Je trouverais ça ultra cool de maîtriser très concrètement les requêtes réseau et leur interprétation par l’application elle-même, sans déléguer ses tâches à d’autres applications interconnectées entre elles.

    Est-ce que ça donnera quelque chose d’exécutable un jour ? J’espère. Est-ce que ça sera utilisable et utilisé par quelqu’un d’autre que moi ? ça j’en doute fort, en tout cas ce n’est pas l’objectif. Ici j’ai juste envie d’apprendre, d’essayer, de comprendre et si en plus à la fin ça marche, alors tant mieux :p

    Et puisqu’un projet de geek informatique n’existe pas s’il n’a pas son nom de domaine, il me fallait bien trouver un nom à mon projet ! Et j’ai choisi « springbok.social » en hommage à la race d’antilope sauteuse africaine que je trouve vraiment trop belle <3 En plus elle est très rapide, j’image que mon appli le sera aussi :p Dans le monde du Fediverse j’ai l’impression qu’il y a une tradition d’associer un animal totem aux projets, alors j’y prends part avec plaisir et je remercie @hikarion aka @marun pour son boulot autour du logo dont je suis fier <3


  • Liseuse Vivlio piégée

    C’était bien…

    L’année dernière je m’étais offert une liseuse, de la marque française vivlio.fr. Cocorico j’étais content, en plus elle était sous Linux, et je voulais vraiment encourager toutes les initiatives aux couleurs de notre drapeau.

    J’ai lu pas moins de 10 livres l’année dernière, c’est très peu pour les lecteurs assidus, pour moi j’étais pas loin de ma promesse personnelle d’en lire au moins 1 par mois <3

    C’était pratique, elle avait des boutons physiques, pour moi c’était un vrai critère important pour tourner les pages. On pouvait éteindre complètement le rétro-éclairage, c’était important pour moi aussi. Et puis tout était synchronisé entre la librairie Vivlio, le lecteur en ligne, la liseuse… bref une très belle expérience.

    Mais je n’avais pas vu le poteau rose !

    …jusqu’à l’accident !

    Fin d’année dernière je casse mon écran, et dois donc faire un choix pour me rééquiper. Et j’en profite pour m’offrir la version Color sur le marchand Cultura. Je lance la liseuse et entre mes identifiants pour retrouver ma bibliothèque, et là c’est le drame : « Ce couple email et mot de passe est inconnu ».

    Au départ je ne comprends pas, je prends soin de tout vérifier, mon email, mon mot de passe, je teste ma connexion depuis mon ordinateur, tout fonctionne nickel mais la tablette refuse de se connecter. Je soupçonne un défaut sur celle que j’ai reçue jusqu’à ce que mes yeux tiltent sur un détail des instructions pour se connecter : « Connectez vous avec votre compte Cultura ».

    PANIQUE A BORD ! Je me suis fais avoir comme un bleu ! Les liseuses vendues chez Cultura ne peuvent pas se connecter à d’autres librairies ni à d’autres bibliothèques d’eBooks que celles de Cultura… le stress m’envahit et je me retiens de tout balancer.

    Je décide d’être raisonnable, j’ouvre un ticket au support de Vivlio pour leur demander s’il existe une manipulation pour pouvoir déverrouiller la liseuse…

    Et je décide de télécharger tous mes eBooks de mon ancienne bibliothèque de Vivlio pour tout importer dans la bibliothèque de Cultura. Et là nouvelle surprise : mes eBooks n’étaient pas au format EPUB, je suis en train de télécharger des fichiers .acsm qui sont associés à des identifiants ADOBE j’sais pas quoi… je ne vais pas plus loin, je reset la tablette et demande un retour et remboursement à Cultura.

    J’attends toujours une réponse et mettrai à jour mon article pour vous tenir au courant. on m’a répondu le 19/01 :

    […] En achetant votre liseuse chez Cultura, la librairie intégrée dans votre liseuse sera automatiquement celle de Cultura.

    Vous ne pourrez malheureusement pas retrouver vos livres achetés chez Vivlio directement dans votre liseuse.

    Rassurez-vous, vous pouvez parfaitement transférer vos livres achetés auprès d’autres librairies en procédant à un transfert manuel via câble USB. 
    Vous trouverez toutes les informations en suivant cette procédure !
     
    Si vos livres sont protégés par la DRM Adobe, il vous faudra passer par le logiciel Adobe Digital Édition pour les transférer sur votre liseuse.
    Pour découvrir la manipulation à effectuer, je vous invite à lire l’article suivant.[…]

    Laurine (Vivlio)

    Colère noire

    C’EST INACCEPTABLE et je me sens tellement bête ! J’ai été berné par du marketing greenwashé et bleuwashé, ça m’insupporte qu’en 2023 les entreprises se sentent obligées de verrouiller leurs clients pour les garder. Mais putain, faites du bon boulot, du bon matos, on sera fidèle ! Pas besoin de nous emmerder avec des DRM à la con, des formats propriétaires, et des parcours clients de mes couilles.

    (j’ai prévenu je suis énervé)

    De toute façon j’avais pris la décision de ne plus acheter de liseuse et de revenir au format papier. De privilégier autant que possible les livres de secondes mains, et d’en profiter pour faire circuler mes bouquins. Et pour les quelques livres numériques, essais, distributions d’indépendants & co… je les lirai s’ils sont au format EPUB sur mon smartphone ou mon ordinateur, voilà tout.

    N’achetez pas du Vivlio, ou alors achetez mais gueulez auprès du support pour qu’un jour peut-être on arrête de nous vendre du matériel bridé, car non seulement c’est chiant, mais c’est anti-écologique, je suis tellement dégoûté.